bricolage

Pour réaliser une boucle, il vous faudra :

alt

  • de la tresse creuse dyneema (ici, 2 mm)
  • une brochette de barbecue amincie (à la ponceuse à bande)
  • un épissoir (on peut remplacer par un coupe-papier ou autre…)
  • du scotch
  • un très bon cutter (genre outil pour maquette)
  • Du fil et une aiguille

Réalisationalt

Déterminer la taille de la boucle :

Pour avoir une épaisseur constante, il faut prendre un peu plus que le double de longueur.

Marquer le milieu, alt

Puis marquer un quart de la longueur.alt
Glisser l’épissoir dans la tresse, à la marque au quart…alt
Et ramener la tresse (le courant) jusqu’à la marque de moitié.
Rentrer l’épissoir dans l’autre brin,

de manière à croiser les 2 brins

alt alt

Les deux brins se traversent mutuellement,

on a la taille définitive de la boucle:

alt

alt

On va maintenant glisser notre aiguille,au coeur de la tresse,en partant de la moitié de la boucle…

(suivez la flèche !)

C’est parti… Pousser la tresse sur l’aiguille,

elle glissera sans problème !

alt

ressortir l’aiguille au niveau du croisement… alt
Scotcher un brin sur la partie effilée de l’aiguille, alt
Et ramener délicatement le tout, à l’intérieur de la tresse!alt alt

Récupérez votre aiguille, et insérez-là dans l’autre moitié de la boucle:alt alt

 

Ressortir au niveau du « croisement » !
Même opération que précédemment :scotcher le brin sur la partie effilée,
alt Ramener…alt
alt
Enlever le scotch,bien lisser la gaine,la boucle est presque finie !

Il reste à couper les « chicottes »(les 2 morceaux qui dépassent)

Marquer l’emplacement exact des parties qui doivent rentrer dans la boucle, couper…

(j’ai coupé franchement en travers, mais il est conseillé d’effilocher brin par brin)

Tirer quelques centimètres pour couper confortablement à la marque:

alt alt

La bouche est terminée,alt
lui mettre un point de couture pour sécuriser :

alt

Faire des aller-retour avec l’aiguille, puis finir par un noeud plat, bien serré… si possible! (on ne voit pas toujours…)
Le résultat est assez plaisant,

C’est très facile à faire avec de la tresse creuse, qui glisse bien.

J’ai déjà essayé sur du 2 mm, et sur du 3 mm.

Pour les petites poulies,

le 2mm correspond parfaitement !

alt alt

La poulie est en place (poulie de cunningham)

Autres applications :

– rallonger deux tresses creuses avec réduction de 3mm vers 2mm (drisse de spi, le long du mât)

alt
– épaissir la partie finale de la drisse,

afin de faciliter la réalisation du noeud de chaise – surtout pour le défaire!

alt

Dans ce cas,

on rentre la partie finale de la tresse à l’intérieur d’elle-même

(le serpent se mord le bout de la queue…)

Prochaine leçon :

Réaliser une épissure sur une âme tressée et gainée,

pour faire un hale-bas en continu…

Référence :

Voiles et voiliers Hors-Série n° 35 – Noeuds et Matelotages – Maîtriser les cordages modernes,

par Patrick Moreau.

tacktick_T060Cette documentation est basée sur un article du forum sailinganarchy et un site néozélandais Vanaheim Technologies Ltd.

Etape 1 :

Retirer la coque externe en insérant une lame de couteau au milieu du côté le plus long en repoussant la
coque légèrement et avec précaution vers l’extérieur.
Une autre technique est d’utiliser des cure-dents et de les insérer dans les 6 clips/crochets et de « gentiment » extraire la coque externe (appliquer la même méthode pour la coque interne (étape 2)).
Ceci révèle , la coque interne qui est maintenue en place par 4 crochets en plastique et une sorte de colle.

Etape 2 :

Insérer la lame de couteau à chacun des coins et avec une légère pression et beaucoup de précaution encore une fois (les crochets sont très fragiles) vous allez ouvrir le boitier.

Etape 3 :

Vous allez pouvoir remplacer la batterie (ML2430-HJ ou ML2430-TT2(en fonction de la connectique) de 3V 100mAh rechargeable au lithium de 24 mm de diamètre et 3mm d’épaisseur).
ATTENTION : Il faut retirer le cavalier situer en dessous de l’écran à proximité de la batterie pour « mettre hors tension » le circuit avant de retire la batterie elle-même. Bien sûr, ne pas oublier de remettre le cavalier après avoir remis la nouvelle batterie en place !!!

Etape 4 – Calibration:

Vous devrez probablement « calibrer » à nouveau votre compas si les lettres CAL s’affichent sur l’écran gauche
de l’afficheur et des degrés du compas sur l’afficheur de droite.
Mode opératoire :
1. Éteignez votre compas (en couvrant le capteur solaire et en appuyant sur le bouton MODE jusqu’à ce que le compas s’éteigne)
2. Démarrer votre compas. L’écran affiche bAt – 200 (ou 180)
3. Quand vous voyez bAt – 200, pressez et maintenez les boutons MODE et SET jusqu’à qu’il soit affiché 013 – 16P
4. Presser rapidement (sans maintenir) les boutons MODE et SET jusqu’à avoir tst – A1 sur votre afficheur.
5. Lorsque vous voyez tst – A1, pressez et maintenez les boutons SET et MODE jusqu’à ce qu’il soit affiché tst – P
6. Éteignez votre compas.
Si le test final était tst – F alors recommencez la procédure (vous devrez peut-être réaliser cette calibration plusieurs fois).
En cas d’échec, c’est qu’il y a un problème matériel et/ou logiciel…

Etape 5 :

Remonter en sens inverse en mettant un peu de colle à chaud pour maintenir de nouveau l’ensemble.

IMGP8106Marre d’écoper 3 à 5 litres d’eau à l’issue de chaque sortie? Assez d’éponger la coque sur le parking d’une régate alors que les copains boivent une bière? Pourtant lors de la préparation de la saison, une cartouche de Sikaflex y est passée, mais rien n’y fait ce fichu cannot prend toujours un peu d’eau….

Mais par où rentre l’eau?

Il existe un moyen très simple et très rapide pour visualiser les éventuelles entrées d’eau. Pour cela, vous devez vous munir de:

  • IMGP8103un seau d’eau et du savon
  • une éponge
  • un gonfleur à pied pour les piscines et autres jouets gonflables, ou idéalement un compresseur avec une « pissette ».

 

1/ Scotchez l’éventuel évent de surpression qui peut être présent sur le tableau arrière. Ce petit trou permet d’éviter que la coque monte en pression lorsqu’elle est longuement exposée au soleil. (sur le RS800, l’évent de surpression est positionné derrière le femelot de safran).

IMGP81042/ Réalisez un mélange d’eau bien savonneuse et appliquer copieusement avec l’éponge sur les entrées d’eau possibles du bateau: points d’accastillage, liaison coque-pont, puit de dérive, ….

3/ Mettez légèrement en pression la coque du bateau: pas besoin de beaucoup d’air, mais si vous disposez d’un compresseur, autant mettre un peu de pression, ça laisse plus de temps pour visualiser les fuites.
Replacez rapidement la nable….

IMGP8110

4/ Attendez quelques instants,… et traquez les bulles de savon!!! Les défauts d’étanchéité tant recherchés apparaissent au grand jour en quelques instants:

Il n’y a plus qu’à prendre les mesures nécessaires pour colmater les fuites!


Bonne chasse aux bulles!

PS : ne pas oublier de rincer le bateau…..