Evénements et support Paris 2024

Plus d'informations
il y a 5 jours 6 heures #185829 par Cédric F
Bon et bien revenu de ces 4 jours éprouvants pour les nerfs.
J'aimerais pouvoir raconter en détails ce qu'il se passe dans ces moments de tension.
Pour faire court :
Vendredi réunion informelle conjointe de l'Event Committee et du working party pour voir ce à quoi nous pourrions parvenir comme recommendation. L'offshore est mal parti. Autant au working party c'est serré autant à l'event...
Samedi le meeting officiel de l'Event. Guillaume Chiellino se bât comme un fou pour l'offshore mais rien n'y fait. Le conservatisme prévaut même si tout le monde signale le super boulot qui a été fait par le working party. Au final c'est la soumission 36 qui a le mérite d'être ouverte qui passe après quelques tours de vote.
Ca commence à négocier terrible dans les couloirs : La classe Finn organise un apéro. Luca Devait rameute tout le monde.
-Dimanche je siège à l'équipement : toutes les décisions concernant l'équipement sont différées à novembre. Le meeting se termine tôt. Les gens placent leurs pions, passent des pactes. Nous allons au Thames Royal Yacht Club pour l'apéro puis dinons avec le Président et les Italiens. Chacun peut faire basculer le vote final et Kim Andersen le sent bien.
-Lundi les choses sérieuses commencent après le déjeuner. Chacun membre du Conseil s'exprime. Nous pensons que la soumission 18 (avec du keel boat) a des bonnes chances car les Américains et l'Asie/océanie et l'Amérique du Sud sont plutôt avec nous contre l'Europe du sud, de l'est et du nord. Les arguments en faveur de l'offshore sont portés par des figures de world sailing. Les opposants n'ont que la seule question du coût à la bouche même si tout est démonté argument par argument. Nous commençons à y croire.
Après ce tour préliminaire il y a une vote sur la recommendation de l'Event : elle est rejetée assez largement. Il va donc falloir passer les 60 soumissions en revue et savoir si elles ont un proposer et un seconder. Les Anglais se ratent complètement et une de leur soumission ne passe pas. C'est la panique à la RYA... Les Français retirent leur soumission au profit de la 18. Tout les signaux semblent passer au vert. Devoti, et la lobbyiste de la class Finn sont paniqués. Les 470 aussi (ils ont vraisemblement passé un pacte).
Après 5 tours de scrutin, il ne reste que 3 soumissions sur la table. Celle de l'Event, la 22 et la 18 avec l'offshore. Il faut la majorité a ce moment là pour la 18 car sinon les partisans de la 36 se reporteront sur le 22. Au final la 18 n'a pas la majorité absolue au 6eme tour et perd au 7ème tour 22 contre 19. A deux voix près l'offshore était au JO. L'Europe n'en a pas voulu. Le kite y est enfin. Il est 20h00... Devoti est en larmes.
Nous Français sommes déçus, très déçus. Certains sont dépités chez les Australiens et les Américains. Et pourtant jamais, jamais les Français n'avaient autant existé à World Sailing. On a fait vraiment tout ce qu'on a pu. Mais l'Europe de la voille c'est comme l'Europe politique cela n'existe pas.
La soumission gagnante pose plein de problèmes.
Personnellement après 5 mois de travail dans le working party, je repars pour encore quelques mois, avec un gros travail qui ne va pas être simple : faire une événement mixte avec des dériveurs solitaires. Il va falloir être créatif...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 5 jours 5 heures - il y a 5 jours 5 heures #185831 par gaston64
merci pour le compte rendu qui dit bien l'ambiance un peu chaude...
bon, j'ai du mal avec les "soumissions", les "proposer" et les "seconder" divers et variées écrite en anglais...

Ce que je comprend :
- le offshore n'est pas adopté (les français pleurent)
- Luca Dévoti pleure aussi... le finn est sorti...
- Le Kite fait son entrée... (au détriment des finn et 470???)
- y'aura du solitaire mixte .... Laser standard et radial conservés???

tu ne dis rien du double (49er, FX, Nacra17.... ) et de la PAV...

Bref, c'est qui qui reste... c'est qui qui sort... ??? ;)
Dernière édition: il y a 5 jours 5 heures par gaston64.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 5 jours 4 heures #185832 par gaston64
Réponse selon la presse

Article Ouest France

World Sailing, la fédération internationale de voile, a planché cette semaine, à Londres, sur la refonte des catégories admises aux Jeux olympiques de Paris en 2024. Le document officiel vient d'être diffusé. Il prévoit, entre autre, la transformation des épreuves de 470 en séries mixtes, et l'arrivée du Kite. Rajeunissement et mixité sont les mots d'ordre de la voile olympique.

Les cinq séries maintenues.
Dériveur solitaire hommes : Laser hommes
Dériveur solitaire femmes : Laser radial
Skiff femmes: 94er FX
Skiff hommes : 49er
Catamaran double mixte: Nacra 17 (à foils)

Les cinq nouvelles séries.
Winsurf hommes (remplacement du modèle RS:X)
Windsurf femmes (remplacement du modèle RS:X)
Dériveur solitaire mixte (équipe) : Finn maintenu pour les hommes, support à déterminer pour les femmes,
Dériveur double mixte : 470 maintenu
Kite surf: kite mixte (équipe) sur équipement à déterminer

Les séries qui disparaissent (mais pas les bateaux). (note perso ???????)
Dériveur en double: 470 Hommes et femmes
Dériveur poids lourds: le Finn hommes

Quid de la course au large aux JO ?
Dès son élection, Nicolas Hénard avait annoncé qu'il se battrait pour qu'une épreuve de course au large, d'un format de quarante huit heures, en double mixte, sur un bateau monotype (Figaro 3 ?) puisse voir le jour aux Jeux Olympiques de Paris, dont les épreuves de voile se dérouleront sur le site de Marseille.
Il souhaitait même que cette épreuve soit en démonstration sur les JO de Tokyo en 2020, et en avant première sur la finale de Coupe du monde de voile à Marseille début juin.
Pour l'heure, sa proposition ne figure pas das le document de World Sailing publié cette semaine. Est-il enterré pour autant? Affaire à suivre.

Planéte voile. Le télégramme… (moins affirmatif que Ouest France concernant le double mixte)
La World Sailing (ex Isaf) vient de publier ce mardi à Londres les séries qui pourraient être autorisées pour les JO 2024 qui se déroulerent à Marseille. A priori, le 470 et le Finn n'y seront pas. En revanche, le kite devrait fait son apparition. Dans certains catégories planent encore des points d'interrogation, notamment sur les support utilisés. En ce qui concerne l'arrivée de la course au large en double mixte, le sujet a été mis sur la table. A deux voix près, la proposition n'est pas passée mais il reste des espoirs d'inverser la tendance...

La planche à voile, longtemps menacée, a sauvé sa peau. Pas sûr en revanche que la RS:X survive aux changements annoncés. On parle beaucoup de la RS:X convertible signée Neil Pryde...
Puisque le CIO veut de la mixité, la World Sailing a donc fixé le cap : le dériveur solitaire sera mixte et en équipe, tout comme le dériveur double mixte. Dans les deux cas, il reste à déterminer le support.
La grande nouveauté est, bien sûr, l'arrivée du kite. Ce sport, passé dans le giron de la FFvoile en 2017 après des années passés à la FFVL (Fédération Française de Vol Libre) , ne cesse de progresser. Mais là aussi, il reste à connaître le format. On sait que ce sera du kite mixte en équipe.

Disciplines confirmées :
* Dériveur solitaire femme (Laser)
* Dériveur solitaire homme (Laser)
* Dériveur Haute performance femme (49er)
* Dériveur haute performance homme (49er)
* Catamaran volant mixte (Nacra 17)

Disciplines votées :
* Windsurf femme (support à déterminer)
* Windsurf homme (support à déterminer)
* Kiteboard mixte (support à déterminer)
* Dériveur solitaire mixte (support à déterminer)
* Dériveur double mixte (support à déterminer)


Le Figaro
World Sailing (la fédération internationale de voile) a décidé lors d'un vote ce lundi à Londres d'exclure la course au large comme discipline olympique en 2024. La France, organisatrice des JO 2024, avait pourtant proposé une épreuve de course au large. Une épreuve mixte par équipes en dériveur solitaire a été retenue plutôt que celle en Course au Large.

Les cinq disciplines confirmées : Laser hommes, Laser femmes, 49er hommes, 49er femmes, Nacra 17 mixte.
Les cinq disciplines votées : Windsurf hommes, windsurf femmes, kiteboard mixte, dériveur solitaire mixte, dériveur double mixte. Pour toutes ces disciplines, le support reste à déterminer.

Les journaleux ont bons ?????

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 jours 4 heures #185833 par bapt14
Communiqué de la FFV ce soir :

Quelles disciplines pour Paris 2024 ?

Organisé à Londres dans le cadre du « Mid-year Meeting » de World Sailing (Fédération Internationale de Voile), le vote pour déterminer les « disciplines » voile pour les Jeux Olympiques de 2024 s’est tenu lundi soir. Sur les 10 séries actuellement en lice pour les Jeux Olympiques de 2020, le « Council » de World Sailing avait décidé que cinq d’entre elles devaient potentiellement changer pour l’édition qui sera organisée à Marseille.

Hormis le fait qu’il fallait se mettre d’accord sur cinq nouvelles disciplines, les représentants des différentes nations présentes à Londres cette semaine devaient également proposer des formats de compétitions où la parité femme/homme serait parfaitement respectée en nombre de participants et de médailles. Au total ce sont plus de 60 soumissions qui ont été déposées et étudiées lors de cette Assemblée Générale.

« La France avait déposé trois propositions, mais celle qui avait ma faveur était celle qui contenait une épreuve de Course au Large. Je note que cette idée d’épreuves mixtes a bien séduit puisque la solution retenue va dans ce sens. Par contre, en finale du dernier vote entre les deux dernières propositions, c’est une épreuve mixte par équipe en dériveur solitaire qui a été retenue et non pas celle en Course au Large. Je pense que la Course au Large, qui aurait été l’épreuve la plus longue des JO toutes disciplines confondues, avait un intérêt médiatique fort et aurait permis un engagement des communautés voile dans l’esprit de ce que recherche le CIO. Je me réjouis par contre de l’arrivée du Kiteboard qui va donner une image plus jeune et dynamique de notre sport. » Nous explique Nicolas Hénard, Président de la Fédération Française de Voile.

Maintenant, le processus va se poursuivre, avec dans un premier temps une confirmation du vote lors du meeting annuel de la World Sailing en novembre prochain en Floride. Puis avec le travail des commissions techniques qui auront la charge de déterminer quel bateau sera retenu pour chacune des nouvelles disciplines.

Les disciplines pour les Jeux Olympiques 2024 :

5 disciplines confirmées :
Dériveur solitaire femme (Laser)
Dériveur solitaire homme (Laser)
Dériveur Haute performance femme (49er)
Dériveur haute performance homme (49er)
Catamaran volant mixte (Nacra 17)

5 disciplines votées au mid-year meeting :
Windsurf femme (support à déterminer)
Windsurf homme (support à déterminer)
Kiteboard mixte (support à déterminer)
Dériveur solitaire mixte (support à déterminer)
Dériveur double mixte (support à déterminer)


Blaze sailing. Luc Yacht Club (Calvados).
Voile Légère, un bout d'actualité nautique ;)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gaston64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 jours 4 heures #185834 par Cédric F

gaston64 écrit: merci pour le compte rendu qui dit bien l'ambiance un peu chaude...
bon, j'ai du mal avec les "soumissions", les "proposer" et les "seconder" divers et variées écrite en anglais...

Ce que je comprend :
- le offshore n'est pas adopté (les français pleurent)
- Luca Dévoti pleure aussi... le finn est sorti...
- Le Kite fait son entrée... (au détriment des finn et 470???)
- y'aura du solitaire mixte .... Laser standard et radial conservés???

tu ne dis rien du double (49er, FX, Nacra17.... ) et de la PAV...

Bref, c'est qui qui reste... c'est qui qui sort... ??? ;)


Le offshore n'est pas adopté : La France, l'océanie, l'Asie et les Etats-unis sont déçus.
Lucas Devoti pleure de joie après avoir serré les fesses toute la journée : le Finn a des chances d'être sauvé
Le kite entre au jeu sur une épreuve mixte : un peu de modernité ! Reste à définir quel support et quel format.
La planche a voile est conservée en homme et en femme avec une évolution vers des formats plus typés slalom. Un peu de modernité à nouveau.
Le 470 devient mixte pour sauver sa peau.
Les conservateurs inventent le dériveur solitaire mixte... Une aberration... Pour sauver le Finn et le 470.

Donc au final pour 2024, ce qui est certain :
- Dériveur solitaire homme, Laser si la procédure antitrust ne le destitue pas.
- Dériveur solitaire femme, Laser radial si la procédure antitrust ne le destitue pas
Skiff homme, 49er
Skiff femme, 49er fx
Multicoque mixte, Nacra 17

Ce qui a été voté en plus pour arriver à 10 médailles et parité des athlètes et des événements :
- Planche homme
- Planche femme.
Pour ces deux épreuves, il y aura des tests pour savoir quel est le matériel (equipement en termes World Sailing) le plus adapté. L'équipement sera choisi en novembre 2019. Le format vraisemblablement plus de slalom.
A été voté également :
- Le kite mixte : reste à choisir l'équipement et le format. Faut-il du foil ou quelques chose de plus adapté à un équivalent de boarder cross comme au ski ? A priori le format serait plus une espèce de relais.
-Le dériveur double mixte. Format à décider pour être différent des deux autres dériveurs doubles. Mais l'interprétation de la soumission laisse entendre que le 470 pourrait rester.
- Le dériveur solitaire mixte. Alors là personne ne sait aujourd'hui ce qu'on va faire de ce truc en termes d'équipement et de format surtout avec du Finn dans cet événement comme la soumission le laisse entendre. Ca sent le casse tête...

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gaston64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • flebas
  • Portrait de flebas
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 5 jours 4 heures - il y a 5 jours 4 heures #185835 par flebas
Comment est organisé le solitaire mixte ?
Est-ce que les concurrents sont opérés pendant le lay day ou avant la medal race ?
Dernière édition: il y a 5 jours 4 heures par flebas.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cédric F, loloma, gaston64, celtica

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 5 jours 2 heures - il y a 5 jours 2 heures #185837 par gaston64
Bref, y'a encore de l'eau qui va passer sous les ponts avant d'arriver à un choix définitif...

Va y'avoir du rififi dans les chaumiéres :sick:
Dernière édition: il y a 5 jours 2 heures par gaston64.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 20 heures - il y a 4 jours 16 heures #185839 par GuyB
Le solitaire mixte : pour etre equitable, il faudrait soit un bateau à compensation de poids, soit un bateau sur lequel le poids ne compte pas ou peu, donc un quillard. Le retour de l epreuve off shore ?
A moins que l on imagine une course par equipe, avec 2 bateaux, l un monté par un homme, l autre par un femme. Ca serait assez innovant !

RS700 798
470 FRA 12422
Spitfire 156
Club Nautique de la Croisette Cannes
Dernière édition: il y a 4 jours 16 heures par GuyB.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 16 heures #185840 par Ian 23
Le Mini J! Ou une V3 du mini J?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 4 jours 15 heures #185841 par gaston64
Un relais 4 fois 3 bouées... en équipage mixte ... départ alternè homme-femme... deux concurrents sur deux bateaux spécifiques (parcours effectué deux fois pour chacun)....

Interville sans les vachettes, quoi :P
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Derviche

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 15 heures #185844 par GuyB

Ian 23 écrit: Le Mini J! Ou une V3 du mini J?


Pourquoi pas.
Je pensais plutôt au Figaro 3. Un support moderne et concu pour être mené en solo, unisexe.

RS700 798
470 FRA 12422
Spitfire 156
Club Nautique de la Croisette Cannes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 14 heures #185845 par celtica
Excellente remarque. Solitaire mixte : c'est comment ????

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 13 heures #185847 par Derviche
transgenre, hermaphrodite .. easy, isn'it ? :-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Philippe G
  • Portrait de Philippe G
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 4 jours 13 heures #185848 par Philippe G
En rs700. Solitaire performant. Système d egalisation avec gueuse et échelle :-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 13 heures #185849 par GuyB

Philippe G écrit: En rs700. Solitaire performant. Système d egalisation avec gueuse et échelle :-)


Je n'osais le dire ...
Le 470 et le Finn sont de beaux bateaux, sur lesquels j ai beaucoup aimé naviguer (surtout le 470), mais franvhement dépassés. La voile est aussi un sport mécanique. Ces bateaux sont chers, fragiles et peu performants, par rapport à ce qui se fait aujourd'hui.
Que dirait-on d'un championnat de F1 utilisant des coitures concues dans les années 50-60 ? D'une competition de tennis ou de saut à la perche utilisant des raquettes ou des perches de ces années là ?

RS700 798
470 FRA 12422
Spitfire 156
Club Nautique de la Croisette Cannes
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cédric F

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 13 heures #185850 par Cédric F
Derrière cette décision, beaucoup de choses sont encore possibles : le pire comme le moins mauvais. Le meilleur cela aurait d'avoir l'offshore.

Pour la planche, et le kite on n'a pas trop d'inquiétude sur le format. Essayer d'avoir du slalom pour la planche et un support qui ne soit plus monotype. Pour le kite, l'idée d'un relai mixte sur un parcours de border cross avec des sauts sur des obstacles gonflables fait son chemin même si le kite race à foil a encore ses partisans pour un relai.

Pour le fameux dériveur solitaire mixte, l'opération de chirurgie n'étant pas au programme, que peut-on imaginer avec les éléments que l'on a ?
Sur le format, je vois trois choses possibles :
1) Du classique : un départ femme, un départ homme et on combine les points. Problème, cela sera incompréhensible pour les medias et il n'y aura pas la "unique signature de l'événement" que demande le CIO. Cela ressemblera trop à du Laser et du Laser Radial. Variante un départ commun et on additionne les points.
2) Une forme de course par équipe : du deux contre deux avec avec des éliminations dans un tableau. O peut imaginer que les qualifications se sont faites avec quelques courses classique et combinaison.
3) Une forme de relais mais comme le dit Gaston sans vachette ca va être chiant Sauf à avoir un bateau très technique. Sauf que la soumission part sur du bateau lent puisqu'il y a le Finn.

Sur le plan de l'équipement, en fait je sens venir l'énorme arnaque (bah oui je décompresse tout doucement de ces 4 jours de folie et remets les idées à l'endroit) :
Le nom des events ne sont pas figés et seront l'objet d'un nouveau débat. Je pense donc que les Finnistes vont essayer de swapper Finn/dériveur léger et Laser/Laser Radial.
De ce fait, on aurait dériveur mixte solitaire avec le Laser standard et le Laser radial et de l'autre côté la "vraie régate" avec le Finn et son équivalent poids légers.

Le dériveur poids léger équivalent au Finn : plus personne ne croit à l'Europe mais sait-on jamais... Tout le monde pense au RS Aero avec un nouveau gréement. Mais le truc qui se confirme aussi c'est qu'un nouveau gréement pour le Laser, dessiné par Bethwaite. Les droits ont été acheté par Takao, le Japonais qui fabrique les Laser au Japon (membre de l'event committee...). Et là on se retrouverait avec Finn/Laser nouveau gréement, Radial et Standard. 3 même coques et 3 gréements.
Ne jamais oublier Bethwaite dans les questions d'équipement.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • flebas
  • Portrait de flebas
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
Plus d'informations
il y a 4 jours 13 heures #185852 par flebas

GuyB écrit: Le 470 et le Finn sont de beaux bateaux, sur lesquels j ai beaucoup aimé naviguer (surtout le 470), mais franvhement dépassés. La voile est aussi un sport mécanique. Ces bateaux sont chers, fragiles et peu performants, par rapport à ce qui se fait aujourd'hui.
Que dirait-on d'un championnat de F1 utilisant des coitures concues dans les années 50-60 ? D'une competition de tennis ou de saut à la perche utilisant des raquettes ou des perches de ces années là ?

Le 470, même monotype, a été bien développé, tant au niveau du bateau que des techniques de navigation, et les bateaux d'aujourd'hui exploseraient ceux des années 60.
Ce qui est important, c'est d'avoir des compétitions serrées, pas du matériel dernier cri.
S'il faut un support récent, le RS700 qui a 20 ans est déjà disqualifié, d'autant plus qu'il va presque deux fois moins vite qu'un Moth à foils récent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Derviche, gaston64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 jours 12 heures #185854 par Cédric F

flebas écrit:

GuyB écrit: Le 470 et le Finn sont de beaux bateaux, sur lesquels j ai beaucoup aimé naviguer (surtout le 470), mais franvhement dépassés. La voile est aussi un sport mécanique. Ces bateaux sont chers, fragiles et peu performants, par rapport à ce qui se fait aujourd'hui.
Que dirait-on d'un championnat de F1 utilisant des coitures concues dans les années 50-60 ? D'une competition de tennis ou de saut à la perche utilisant des raquettes ou des perches de ces années là ?


Ce qui est important, c'est d'avoir des compétitions serrées, pas du matériel dernier cri.


Ce qui est d'important s'agissant de la voile au JO c'est surtout de proposer un truc qui puisse générer être diffusé à la télé pour vendre des droits.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 4 jours 2 heures - il y a 3 jours 13 heures #185860 par gaston64

Cédric F écrit: Ce qui est d'important s'agissant de la voile au JO c'est surtout de proposer un truc qui puisse générer être diffusé à la télé pour vendre des droits.


Waou... :blink: :S :woohoo: :ohmy: :unsure: ..... et le sport dans tout ça ???? :( ...

Cédric, même s'il y a enjeu économique ( ce que je ne met absolument pas de côté et que tu mesures plus que moi sans aucun doute) faudrait pas oublier quand même l'aspect sportif et le côté émulation auprès du public....

je dis rien de la philosophie du dépassement de soi et de l'effort avec sa valeur d'exemple stimulant... L'esprit Coubertin serait, semble il, une douce utopie manipulatrice pour les rêveurs bon public... et parler de ça c'est passer pour un vieux réac idéaliste ayant du mal à camoufler un conservatisme larvé... Il n’empêche, la coupe du monde de foot avec la France championne du monde a généré, (nombreuses études psycho-sociologiques à l'appui) un élan d'optimisme au niveau de la France tout entière dans une période ou le pessimisme était roi... Opium du peuple diront certain... réveil d'une envie positive diront d'autres... "vive le sport" criera Gérard Holtz... J'ose espérer encore que les JO, ce n'est pas seulement une histoire de part de marché et de calculs intéressés quoi... :dry:

Guy, concernant le 470 (et le laser) comme bateau dépassé...
là j'ai du mal... y'a qu'à regarder quelles sont les flottes qui font du nombre au niveau des compètes hors JO, et surtout quels supports trouvent vraiment un public au niveau des clubs (hormis quelques uns très spécialisés et boostés par la présence des Pôles France)... j'adore le skiff, je rêve 49er, je navigue D One et je pense m'essayer au RS700 dés que possible (le trapéze me manque :P )... Pour moi, c'est une navigation différente que j'adore... Faut il pour autant dire que le traditionnel est dépassé ??????????... je pense que non et l’Engouement actuelle pour le RS 200 me conforte dans cette idée (RS200, un mélange de tradi et de skiff,comme le D One en solitaire, selon moi... en tout cas un bateau accessible... "du juste milieu" aurait on dit à une époque... ;)

La formule 1, c'est super pour le développement technique, la recherche, LE SPORT, et les applications techniques ensuite reprise par les constructeurs pour les voitures de Monsieur tout le monde... Vive la F1.... ok... Mais ça reste une niche...

Pareil pour les innovations en voile... super le skiff (j'adore)... super le full carbone... super le foïl (j'aime pas, mais c'est perso)... ceci dit faudrait pas en venir à un complexe de supériorité qui méprise les bateaux plus classiques qui restent les bateaux du sportif moyen (la grande majorité des pratiquants)... Noter que je souhaite à tous les skiffs la durée de vie du 470... et question fragilité, j'aimerai voir un RS 800 passer 40ans et naviguer encore ;) Noter qu'avec les évolutions techniques, les 470 récents n'auront certainement pas la durée de vie de leur devanciers... (Progrés technique, mais aussi grosse sollicitation et donc fatigue plus rapide)

Etant aussi pratiquant passionné du Cinquo, je trouve qu'il y aurait des leçons à tirer de l'histoire en ce qui concerne le climat élitiste qui peut vite en venir à regarder de haut les autres pratiquant sur autres supports... Aujourd'hui la classe cinquo, c'est beaucoup de cheveux blancs, et quelques jeunes qui se lancent (gros effort impulsé par les responsables de la classe ayant bien perçu le risque de disparition)... Peut être ( j'en suis convaincu pour ma part) que ce bateau superbe à souffert de la manière dont les pratiquants compétiteurs se sont un peu vu comme les rois du monde parfois méprisant envers les autres ... Du coup c'est le bateau qui est devenu un repoussoir... "Pas pour nous"... "Bateau de riches"... "trop puissant"... "trop techniques"... "bateau pour l'élite"... et j'en passe.... Dommage pour le cinquo qui reste un trés bon support... même si ce n'est pas un 700 ou un 49er qui, notons le, doivent un peu aux évolutions techniques parues un jours sur le ... cinquo (tulipage de coque, avaleur, etc...)

Il y a des erreurs du passé qui peuvent attirer la vigilance pour le présent...

voili voila... je voulais faire entendre tout ça... désolé si je gave... :S

NB: pour le mixte sur support solitaire, l'idée du relais 4 fois 3 bouées (même sans vachette) n'était pas seulement un coup d'humour... je crois qu'il y aurait à creuser de ce côté... un mélange de ludique et de compétitif visuellement attrayant plutôt que des manches séparées avec calcul par tableau qui du coup n'aura aucun attrait au niveau médiatique pour le grand public.
Dernière édition: il y a 3 jours 13 heures par gaston64.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Sudiste

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 jours 12 heures - il y a 3 jours 12 heures #185865 par Derviche

Derviche écrit: Oui oui 2024 et les réformistes de la FFVoile et consorts semblent s'accorder sur faire LA priorité des recettes pub TV et internet leur cheval de bataille pour rénover les J.O....
...

Cédric F écrit: Ce qui est d'important s'agissant de la voile au JO c'est surtout de proposer un truc qui puisse générer être diffusé à la télé pour vendre des droits.

Tu vois Cédric qu'on est raccord :-) ... mais j'aurais préféré être désaccord sur ce coup là :whistle: Appelez moi le président du CIO, on a 2 mots à lui dire :unsure: :evil:
Dernière édition: il y a 3 jours 12 heures par Derviche.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 jours 12 heures - il y a 3 jours 12 heures #185866 par Cédric F
Gaston, je comprends ce que tu veux dire et je partage cela aussi. Reste que pour défendre des valeurs, un sport, un état d'esprit etc., il faut de l'argent.
Les revenus du CIO viennent à 47% de la vente des droits télés, et 45% des sponsors. L'un et l'autre sont étroitement liés. Il y a des sponsors parce qu'il y a des sports diffusés à la télé. La vente de tickets d'entrée lors des jeux, c'est 3% du budget. C'est à dire rien, strictement rien.
Tout cet argent généré par le CIO est redistribué aux fédérations internationales et aux comités olympiques nationaux. La fédération internationale de voile est totalement dépendante du CIO comme le sont toutes les fédérations nationales de voile des ministères et des structures qui récupèrent l'argent du CIO.
Autrement dit si la voile quittait les JO ce serait une catastrophe et elle ne serait plus que le sport d'une élite... Or le CIO réduit le nombre d'athlètes voile de manière continue et finira par réduire le nombre de médaille. Il y a encore quelques années, il y avait 11 médailles en voile et non pas 10 comme aujourd'hui. Si on ne fait rien pour améliorer la visibilité au JO de notre sport, on va au devant des emmerdes.

Il n'y a donc pas d'autre choix que de trouver des événements qui puissent générer de l'audience et attirer des sponsors dans notre sport. C'est pour cela que la course au large nous semblait intéressante. Au delà de sa dimension humaine forte, elle pouvait générer des droits télés importants, attirer des sponsors tout en nous projetant dans le futur de la communication et du marketing digital pour lesquels la course au large est un sport parfait. Qui plus est, à Marseille comme à Los Angeles, l'épreuve de course au large aurait pu être l'occasion de faire un village départ générant des droits d'entrées etc.

Pour les supports des JO : le grand public est incapable de dire ce qu'est un dériveur traditionnel ou moderne. Par contre, on sait que le grand public trouvera toujours un 49er et un Nacra largement plus sympa a regarder qu'un 470, qu'un Laser ou qu'un Finn. On pourra toujours améliorer cela pour les dériveurs traditionnels en travaillant sur la présentation (les formats de régate) mais cela restera toujours chiant pour des non-avertis. Le CIO avait posé la question de cette manière là : c'est quoi la différence entre le Finn et le Laser ?
Après je te rejoins sur le fait qu'il ne faut pas dénigrer certains bateaux plus traditionnels mais ils n'ont plus rien à faire au JO.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Dernière édition: il y a 3 jours 12 heures par Cédric F.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gaston64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • gaston64
  • Portrait de gaston64
  • Hors Ligne
  • Gold skiffer
  • Gold skiffer
  • Navigue sur D One... 505 et foxtrot bidouillé
Plus d'informations
il y a 3 jours 11 heures - il y a 3 jours 10 heures #185868 par gaston64
Ta réponse à le mérite d'être clair... JO vitrine et passage obligé pour le financement... Dont acte.... Lucide... mais triste...:(

j'espére quand même que l'avenir de la voile ne dépend pas seulement du financement via le CIO et ses recettes... même si c'est important...
Dans ce que tu dis c'est le "dépend totalement" qui m'inquiéte... :huh: ..... si c'est ça, effectivement, on est mal barré...

A ce niveau, il serait intéressant de voir (chiffre à l'appui) :
- combien le CIO reverse aux instances voile internationales et aux comités olympiques nationaux.
- qu'est qui est reversé au ministére jeunesse et sports (qui je l'espére ne vit pas que des reversements du CIO, mais aussi des impôts que nous payons pour contribuer à la vie collective)
- vers ou est dirigé cet argent (choix politique de ces instances)....
(A ce niveau, je trouve assez positif le fait qu'un des critères d'attribution des subventions par le ministére de jeunesse et des sports soit la prise en compte de dimension sociale des projets soutenus ... handivoile ou réinsertion sociale par exemple...)

- et la part que tient ce financement dans le budget de la Fédération française de voile.... sachant qu'il y a d'autres entrées d'argent qui ne sont pas négligeables comme l'adhésion des licenciers avec la part qui va au club et celle qui remonte à la fédé... (quel poids en comparaison???... )

La question suivante étant : à quoi sert cet argent ? quel projet sert il ?...

Le piége étant de nourrir le cercle vicieux :
Il faut des sous du CIO ... sinon nous mourrons... (nous dépendons totalement)
Subventionnons donc prioritairement tout ce qui tourne autour de la réussite de la visibilité au JO... ( formation, tout compétition, pôles élite, support qui passe bien) ... C'est un impératif absolu...peut importe ce qui est donné à voir... et si le Kite fait vivre la voile, subventionnons la montée en puissance et la réussite du Kite... (même si ça ressemble peu à un bateau...)

Choix politique soumis aux impératifs du financement... on voit ce que ça donne ailleurs que dans le sport... pas forcement des résultat très heureux... et juste...:(

Un peu caricaturale... mais pas forcement hors sol.... en tout cas une tentation à laquelle semble parfois succomber un peu les fédérations voile nationales.

j'espére que ce n'est pas ainsi qu'est pensé l'avenir de la voile en France... et ailleurs... ;)
Dernière édition: il y a 3 jours 10 heures par gaston64.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 jours 10 heures #185869 par Cédric F
La FFvoile a plus de chances que d'autres fédérations nationales :
- Système de licences.
- Sponsoring de la Banque Pop.
Cela représente plus de 50% du budget mais heureusement qu'il y a la Convention d'objectif (argent du ministère).
Le sport voile bénéficie à l'échelon local des subventions des collectivités mais c'est en chute libre.

La FFvoile et la voile en France n'est pas trop à plaindre. A cela s'ajoute le fait que la voile est un sport populaire en France mais que c'est bien le seul pays au monde... Et que la voile touristiques des EFV permet aussi de ramener un peu d'argent qui n'est pas seulement orienté vers le Haut-niveau mais vers d'autres aspects (social par exemple).

Mais sur ce sujet, nous sommes à l'international.
L'argent du CIO redescend à 90% dans le monde sportif à travers les Comités Olympiques nationaux et les fédérations internationales.
Pour avoir une idée des comptes de World Sailing :
www.sailingillustrated.com/single-post/2018/05/14/World-Sailing-2017-operating-loss-was-£52m-71m-44-of-the-2016-IOC-TV-revenues-will-WS-go-broke-in-2019
On voit la dépendance totale par rapport à l'argent du CIO donc aux droits télé et au sponsoring et donc la nécessité de s'y adapter à travers ce que l'on donne à voir au JO.

Breizh Skiff Project, YCCarnac.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gaston64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 jours 10 heures #185870 par Cédric F

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry
  • Portrait de Thierry
  • Hors Ligne
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Si tu continues tu seras comme John Winning
  • Skiffeur virtuel
Plus d'informations
il y a 3 jours 9 heures #185871 par Thierry

Cédric F écrit: Et bien voilà, maintenant c'est public et à la fin c'est Bethwaite qui gagne :
www.sailingillustrated.com/single-post/2018/05/16/Olympics-SI-scoops-on-the-new-Laser-rig-and-WS-wants-to-say-that-the-Laser-is-one-of-the-classes-being-retained-as-always-follow-the-money


Bien joué... Ou comment "sauver" le Laser en lui donnant un look contemporain avec un gréement à corne façon skiff... Bref un D-Zéro/RSAéro sur une coque Laser...

Joli coup marketing...

A voir avec le comportement avec la coque...

Spi + Foil la prochaine fois?

Lyman N°55055 - 1958
Guépard N°114 - 2012
Site Web: www.tgmp-architectes.fr

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.191 secondes